Crédit Photo: Dalati & Nohra
Crédit Photo: Dalati & Nohra
Moins d'une minute de lecture

Le Président de la République a présidé une réunion du conseil des ministres. Préalablement au conseil des Ministres, le chef de l’état, le Général Aoun et le Premier Ministre Hassan Diab ont abordé différents thèmes.

Pour l’heure, le remplacement du gouverneur de la capitale Beyrouth, dont le mandat s’achève le 22 mai, n’est pas à l’ordre du jour.

Le Conseil des Ministres a également abordé la question des négociations entreprises la semaine dernière avec le Fonds Monétaire International et la crise économique que traverse actuellement le Liban.

Abordant la question de l’épidémie du coronavirus COVID-19, le Premier Ministre a indiqué que les autorités libanaises pourraient décider d’un nouveau confinement total du pays “si le chaos persiste”, pour éviter que la situation puisse échapper à tout contrôle. Il a également estimé que la population ne prend actuellement pas au sérieux la menace causée par ce virus et que des mesures “sans précédent” pourraient être prises.

Le Président de la République a, de son côté souligné, l’importance des enquêtes en cours concernant la lutte contre la corruption.

Egalement, le conseil des ministres abordé le dossier de l’annulation des examens officiels cette année et la fin de l’année académique pour les écoles. Le Ministre de l’éducation a proposé que l’annulation des examens du brevet et du baccalauréat, alors que l’année scolaire a été perturbée depuis le début en raison des manifestations d’octobre qui s’étaient poursuivies plusieurs mois puis des mesures de confinement liées au coronavirus COVID-10.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.