Les autorités libanaises ont réinstauré des mesures de confinement après une importante hausse des cas domestiques. Il s’agira notamment de permettre qu’une vaste campagne sanitaire puisse se dérouler afin d’examiner toutes les personnes qui ont été en contacts avec des cas précédemment diagnostiqués, indique le Ministère de la Santé Hamad Hassan.

Cette période de reconfinement, qui a débuté dès mercredi soir à 18 heures, devrait s’achever le lundi prochain à 5 heures à moins que les autorités libanaises, suite à ces études, n’en décident autrement ce dimanche.

Cette décision intervient également alors que la population libanaise semble avoir relâché ses efforts face à la pandémie au désarroi du gouvernement qui indique craindre une deuxième vague.

Les rues des différentes villes libanaises sont restées vides dès hier, à l’exception de Tripoli, au Nord du Liban, où le commerçants ont ouvert dès hier soir jusqu’à 3 heures du matin, leurs magasins en guise de protestation contre les mesures de confinement mais également contre l’effondrement de la livre libanaise, alors que les unités de l’armée libanaise les appelait à fermer boutique.

Pour l’heure, les véhicules pairs peuvent circuler ce jeudi et samedi puis les numéro impair ce vendredi, tout comme certains magasins alimentaires. La circulation sera totalement interdite ce dimanche à l’exception de celle liée aux véhicules de l’armée libanaise ou encore des services de sécurité.

Les restaurants, banques, cafés, coiffeurs doivent garder rideau clos et tout rassemblement est interdit.

Cette information intervient alors que le Liban compte 886 cas ce jeudi selon le dernier bilan révélé par le ministère de la santé. 236 personnes seraient guéries du coronavirus COVID-19 et on déplore 26 décès.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.