Moins d'une minute de lecture

De nombreux accidents ont eu lieu ces dernières heures suite à l’arrivée du mauvais temps au Liban, alors que les autorités débutent à peine le nettoyage des routes et des canaux d’évacuation des eaux de pluie.

Le ministère des transports et des travaux publics sortant, Michel Najjar a ainsi appelé les organismes en charge de l’entretien des routes à entamer le nettoyage de ces dernières. Il s’agit du ministère lui-même pour les routes internationales mais également des municipalités pour les routes internes, rappelle-t-il.

Certaines zones sont notamment plus vulnérables face à l’intempérie, souligne Michel Najjar, citant notamment le cas de Nahr el Mott, Antelias ou encore de Nahr el Kalb et Ghadir dans la banlieue sud, qui a déjà défrayée depuis quelques années les chroniques locales en raison de la forte pollution qui la touche.

Le ministre sortant dénonce cependant les personnes qui continuent à jeter leurs déchets dans les différents fleuves du Liban, rappelant que le nettoyage des fleuves revient aux municipalités comme celles d’Antelias ou encore de Naameh et non à ses services.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.