Devant le centre électoral de Douma, Nord Liban. Crédit photo: Libnanews.com
Devant le centre électoral de Douma, Nord Liban. Crédit photo: Libnanews.com

S’exprimant hier soir sur les ondes de la chaine MTV Lebanon, le ministre de l’intérieur Bassam Mawlawi a estimé que l’extension du délai d’inscription du 20 novembre 2021 au 30 novembre 2021 sera suffisant pour permettre l’inscription de tout ressortissant libanais résidant à l’étranger et qui souhaite participer au scrutin.

Cette information intervient alors que plus de 180 000 libanais de l’étranger se sont inscrits en vue de voter lors des prochaines élections législatives qui devraient avoir lieu fin mars prochain sauf si le recours présenté également hier par les députés du Courant Patriotique Libre est accepté.

Ce recours ne devrait pas également affecté les procédures actuelles, amenant juste à l’application stricte de la loi électorale actuelle, estime le ministre.

Seule difficulté, Bassam Mawlawi estime que le vote de la diaspora libanaise en faveur de 6 députés qui leur sont propres est impossible “parce qu’il est difficile de les distribuer selon leur appartenance religieuse sur chacun des continents.

Quant aux cartes électorales, leur mise en place est impossible à l’heure actuelle, pour des raisons budgétaires d’une part mais également par manque de temps pour permettre des tests. Ce volet pourrait donc ne pas être appliqué même si cela est prévu par la loi électorale originelle.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.