Le Ministre des Finances Ali Hassan Khalil au Parlement. Crédit Photo: Parlement Libanais

Le Ministre sortant des finances, Ali Hassan Khalil, a écarté tout risque de défaut pour le mois de novembre, indiquant que le Liban paiera les montants dûs à la fin de ce mois à temps. Il faisait allusion au paiement de 1.5 milliards de dollars en obligations libanaises arrivant à maturité et à 500 millions de dollars au titre du service de la dette.

Ali Hassan Khalil a également indiqué que la nouvelle émission obligataire de 2 milliards de dollars initialement prévue pour couvrir ces sommes est pour le moment suspendue en raison de la situation actuelle, alors que le Pays des Cèdres traverse une grave crise économique et politique suite aux manifestations qui ont débuté dans la nuit du 17 au 18 octobre et à la démission du gouvernement Hariri III, le 28 octobre.

Cependant, la dégradation des notes des obligations libanaises par les 3 principales agences de notations pourrait rendre encore plus ardue cette dernière avec des taux d’intérêts probablement encore plus élevés que celles qui arrivent à échéance.

Le Ministre n’a également pas précisé l’origine des fonds qui vont servir à rembourser cette échéance. Pour rappel, au mois de mai, la Banque du Liban (BDL) a remboursé le montant de 1.15 milliards de dollars suite à l’arrivée à maturité d’obligation, au lieu du ministère des finances. La BDL avait alors prélevé ces sommes sur ses réserves monétaires. Il s’agit d’un des facteurs de la pénurie de dollars sur le marché actuel.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.