Après les dirigeants de la BLOM Bank, c’est au tour des dirigeants de la Banque Byblos de faire l’objet d’une interdiction de sortie du territoire suite à une décision du juge des affaires urgentes de la cour de justice de Tyr, Mohammad Mazeh.

Cette interdiction s’adresse au Président de la Banque, à son directeur général mais également aux membres du conseil d’administration. Elle fait suite à une plainte déposée par Ali Chéhab suite au refus de la succursale locale de la Banque Byblos de Tyr de lui permettre de disposer de ses fonds sans raison valable, à ses créanciers étrangers en vue de poursuivre ses activités commerciales, l’amenant à faire face à des retards de paiements et portant ainsi à un préjudice auprès de ses fournisseurs.

Selon la décision rendue publique, la Banque est désormais condamnée à permettre le retrait de 40 825 Euro et au règlement de 5 000 USD suite aux litiges que le plaignant a subis face aux fournisseurs auxquels il faisait précédemment appel.

Pour rappel, les banques libanaises ont instauré de manière unilatérale, un contrôle des capitaux, début novembre 2019, suite à une importante crise de liquidité et dans la crainte d’une panique bancaire. Ce contrôle des capitaux est considéré aujourd’hui comme l’un des principaux facteurs ayant aggravé la crise économique qui sévit au Liban, paralysant une grande partie des activités de différents secteurs nécessitant l’importation de matières premières.

Jusqu’à présent, les plaintes contre les banques libanaises suite à l’instauration du contrôle des capitaux ont toutes abouti à la condamnation des établissements bancaires.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.