L’ancien Ministre de l’Electricité et des ressources hydrauliques, Mohammed Fneish, s’est rendu au palais de justice de Baabda afin de témoigner devant le juge d’instruction du Mont Liban Nicolas Mansour, dans le cadre du scandale du fioul frelaté.

Mohammed Fneish avait été nommé en juillet 2005 ministre de l’Énergie et de l’Eau au sein du gouvernement de Fouad Siniora. Il l’est l’un des deux représentants du Hezbollah dans ce cabinet. Il est actuellement député de Bint Jbeil, localité du Sud du Liban.

C’était sous son mandat qu’avaient été conclues les premiers contrats permettant l’importation de fioul via l’entreprise algérienne Sonatrach dont le représentant libanais est accusé de dilapidation et de détournements de fonds publics.

L’ancienne Ministre Nada Boustani devrait également être entendue dans le cadre de cette affaire à sa demande.

Cette information intervient alors que les bureaux de la compagnie ZR Group, qui avait remporté les appels d’offres du mois de novembre pour l’achat de 150 000 tonnes de fioul par le gouvernement libanais en vue de rassurer les marchés face à une possible pénurie induite par la crise de liquidité locale, ont été perquisitionnés par les Forces de Sécurité la semaine dernière à la demande de la procureur du Mont Liban, la juge Ghada Aoun.

À cette époque, la cargaison coutait 25 dollars de moins que le prix des carburants généralement importés par les opérateurs locaux et 70% du marché local.

Pour l’heure, 21 personnes, employées à la fois par le Ministère de l’Energie, et par ZR Group ainsi que le représentant de Sonactrach au Liban ont été mis en examen.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.