Moins d'une minute de lecture

La ministre des déplacés Ghada Shreim a indiqué que les autorités libanaises ont décidé de placer sous résidence surveillée toutes les personnes responsables du stockage et du gardiennage du port de Beyrouth depuis 2014, date de l’arrivée et du stockage de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium à l’origine, selon les résultats préliminaires de l’enquête de l’explosion qui a ravagé vers 17 heures la capitale du Liban.

Pour l’heure, le dernier bilan – toujours provisoire – fait état de plus de 100 morts, 100 disparus et plus de 4000 blessés.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité ne marche que sur un ordinateur et non sur les mobiles ou tablettes. Par ailleurs, il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Cet article est disponible en Français