Moins d'une minute de lecture

Beyrouth, Liban – Vestige de l’ancienne place des Martyrs de Beyrouth, érigée en 1930 pour commémorer l’exécution par les autorités ottomanes de nationalistes libanais à cette même place durant la Première Guerre Mondiale, cette statue précède la statue actuelle des Martyrs.

Elle représente deux mères, une Chrétienne et une Musulmane, unies dans la douleur du décès de leur fils, représenté par une urne cinéraire symbolique. Vandalisée le 9 septembre 1948 par Salim Slim, journaliste à Saout el Arab, qui la jugeait “hideuse”, elle a été défigurée au niveau des visages des deux femmes. Œuvre du sculpteur Youssef Hoyek, elle se trouve actuellement dans les Jardins du Musée Sursock. 

Dès lors, il sera question de la remplacer. Ainsi, en 1955, sera lancé un appel d’offre que gagnera en 1957, le sculpteur italien Marino Mazzacurati. La nouvelle statue des martyrs sera inaugurée par le Président Maurice Chéhab en 1960. 

(Photographie: © Marie Josée Rizkallah)

Voir notre documentaire vidéo

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français

1 COMMENTAIRE

  1. une petite correction:Beyrouth ne faisait pas partie de la Moutassarifiyat du Mont-Liban mais etait rattachee a la Wilaya de Damas et cette–alors–petite ville servait de porta l’hinterland Syrien.

Comments are closed.