76 personnes sont décédées officiellement du COVID19 ce mercredi, indiquent les autorités libanaises. Il s’agit d’un chiffre record de décès pour la 4ème journée consécutive. 3 906 personnes ont également été diagnostiquées positives au coronavirus COVID19, un chiffre qui montre désormais que les mesures de confinement décidées il y a 2 semaines ne suffisent plus à contenir la pandémie sur fond de manifestations anti-confinement à Tripoli notamment où de graves heurts avec les forces de sécurité et l’Armée Libanaise ont eu lieu.

Les manifestations et incidents ont d’ailleurs repris ce soir à Tripoli alors qu’un rassemblement a actuellement lieu à Saïda au Sud du Liban, certains accusant les protestataires d’être manipulés dans un but politique.

S’exprimant à l’occasion d’une réunion interministérielle portant sur le dossier de l’épidémie du coronavirus COVID19 au Liban, le Premier Ministre sortant Hassan Diab a estimé que les mesures de confinement actuelles ralentissaient actuellement la progression du virus. Cependant, il a également rappelé que la population se doit de respecter les mesures préventives pour pouvoir réouvrir le Liban de manière progressive.

Le ministre sortant de la santé Hamad Hassan a réitéré que les vaccins anti-covid seront disponibles gratuitement à la population libanaise via son ministère. Aucun paiement ne devrait être ainsi effectué.

Toujours sur plan du financement, le prêt de la Banque Mondiale a permis de sécuriser l’achat de ces vaccins et une commande de 2.1 millions de doses de vaccins Pfizer a été passée. 

Le Liban adoptera un vaccin unique qui sera le plus rapide et le plus effectif en terme de fiabilité, précise Hamad Hassan. Concernant les donations de vaccins, le ministre précise que celles-ci devront être conformes au plan national qui sera mis en oeuvre.

Les autorités libanaises précisent que l’objectif actuel serait de vacciner près de 5 millions et demi de personnes pour tenter d’atteindre une immunité de masse, un sujet toujours à controverse sur le plan international.

Sur le plan local toujours, le nombre de personnes hospitalisées, en état critique ou encore placés sous respirateur artificiel continue à progresser. Les spécialistes estiment que le pic de décès pourrait être atteint d’ici 2 semaines si les mesures de confinement continuent à être respectées à la lettre, ce qui est loin d’être le cas comme ils le soulignent. En cas de dérapage de la situation sécuritaire, les experts notent qu’une augmentation du nombre de cas encore plus importante que celle qui a suivi l’explosion du Port de Beyrouth ou les fêtes de fin d’année pourrait se produire en raison de la circulation importante du virus au sein de la société et alors que la variante anglaise, plus contagieuse et plus létale se serait déjà largement répandue au sein du territoire libanais.

Quels sont les chiffres du jour?

Bilan Coronavirus 27 Janvier Liban

Au total, 289 660 ont été contaminées depuis le 21 février 2020, date de la découverte d’un premier cas au Liban, après avoir passé celui des 200 000 cas le jeudi 7 janvier.

3 906 ont été diagnostiquées positives en ce jour.

Le nombre de contaminations locales quotidien est de 3 901 cas. 5 cas en provenance de l’étranger ont été diagnostiqués.
Le nombre total des personnes touchées par le virus atteint le chiffre de 285 908 cas locaux et de 3 752 cas en provenance de l’étranger. 

2 428 personnes seraient actuellement hospitalisées et, 945 personnes sont dans un état considéré comme critique, un chiffre également en hausse et 317 personnes placées sous respirateurs.
117 040 sont actuellement actifs et 170 067 sont guéries

76 décès ont été donc annoncés ces dernières 24 heures. Le nombre total de personnes décédées est de 2 553 depuis l’apparition de la maladie au Liban, le 21 février 2020.
Le ratio de tests positifs est également revu à la hausse avec le chiffre de 22.7%.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.