La Prison de Roumieh
Moins d'une minute de lecture

Les prisons libanaises sont toujours touchées par le coronavirus COVID-19, indique un communiqué de la Direction générale des forces de sécurité intérieure.

Ainsi, 381 prisonniers seraient contaminés au sein de l’établissement pénitencier de Roumieh, 40 au sein de l’Hôpital du Palais de Justice de Beyrouth, 13 à la prison de Batroun, 5 à Zahlé.

237 détenus auraient également guéri de la maladie.

Le Liban a franchi le seuil symbolique des 70 000 cas ce dimanche 25 octobre avec un nombre de cas quotidien de 1 400 personnes testées positives au COVID-19 et 3 décès. 

Le nombre de contaminations locales reste toujours important avec 1 400 cas, un nombre presque identique par rapport à hier. Aucun cas en provenance de l’étranger n’a été diagnostiqué. Au total,  71 390 personnes ont été contaminées depuis le 21 février 2020, date de la découverte d’un premier cas au Liban.

Le nombre total des personnes touchées par le virus a atteint le chiffre de 69 165 cas locaux et de 2 195 cas en provenance de l’étranger. Le nombre de cas actuellement actifs est de 36 619 personnes cas en légère progression. 33 438 en seraient guéries. La majorité des cas sont donc actifs et non guéris comme cela est le cas dans la plupart des pays, même si ce ratio s’améliore jusqu’à présent.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.