2 minutes à lire

Le dirigeant des Forces Libanaises a indiqué n’avoir aucun espoir dans le prochain gouvernement dirigé par son allié Saad Hariri, à la vue des résultats des négociations conduites jusqu’à présent.

S’exprimant sur les ondes de Radio Liban Libre, Samir Geagea indique que son bloc n’accordera la confiance qu’à un gouvernement réellement indépendant, formé de personnes compétentes et spécialisées avant de préciser n’avoir aucun espoir, le premier ministre désigné Saad Hariri s’étant compromis en répondant positivement aux demandes des partis chiites. Il faisait allusion au fait que le mouvement Amal pourrait obtenir le portefeuille des finances, un ministère qu’il revendiquait depuis longtemps, mettant en garde contre le fait que le premier ministre pourrait également répondre positivement aux demandes du Courant Patriotique Libre et à d’autres.

Pour rappel, le bloc des FL s’était abstenu de nommer Saad Hariri comme premier ministre lors des consultations parlementaires qui se sont déroulées la semaine dernière au Palais Présidentiel de Baabda.

Le dirigeant des forces libanaises s’en est également pris au Parti Socialiste Progressiste qui aurait déjà obtenu certains ministères, s’interrogeant ensuite sur la similarité qu’aura le prochain cabinet par rapport à celui du premier ministre sortant Hassan Diab.

Samir Geagea a également réfuté les accusations de l’ancien député Najah Wakim qui avait déclaré que les forces libanaises disposeraient de 15 000 combattants.

Il s’agit de mensonges, estime-t-il, induits par le fait que ses opposants ne peuvent l’accuser de corruption.

Est-ce qu’un parti peut s’armer de manière secrète, s’interroge Samir Geagea avant de répliquer invitant ceux qui disposeraient de telles informations, à les révéler publiquement et indiquant souhaiter porter plainte pour diffamation contre toute personne qui accuserait les Forces Libanaises sans détenir de preuves.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.