Répondant aux questions des journalistes, le ministre sortant de l’économie Raoul Nehmé a estimé que la Banque centrale n’aurait probablement pas d’autre choix que d’utiliser une partie de ses réserves obligatoires pour subventionner une partie des produits essentiels en attendant la mise en place d’un plan visant à rationaliser le programme de subvention.

Raoul Nehmé a indiqué qu’un nouveau plan de subvention devrait ainsi bénéficier à la plupart des ménages libanais jusqu’à ce qu’une solution définitive soit trouvée. Les 800 millions de dollars de réserves monétaires disponibles restantes pourraient être utilisées durant moins de 2 mois au rythme des dépenses actuelles.

Ces propos contredisent ceux du gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé qui avait affirmé ne pas pouvoir toucher aux réserves de 17,6 milliards de dollars “car il s’agit des réserves obligatoires”, alors que le gouvernement sortant a décidé de rationner les subventions pour couvrir uniquement les articles essentiels tels que les produits pharmaceutiques des maladies chroniques, le pain et le fioul.

Une fois les réserves monétaires disponibles, la pression sur la livre libanaise devrait aboutir à une dégradation supplémentaire de la parité entre monnaie locale et billet vert.

Selon le plan détaillé par le ministère de l’économie, le programme de subvention devrait ainsi passer de 7 milliards de dollars de coût annuel à 1.5 milliards de dollars la première année puis 330 millions de dollars la cinquième année, avec une moyenne de 840 millions de dollars annuellement, avec la mise en place d’un plan de filet de sécurité sociale à destination des personnes les plus vulnérables.

La mise en place de ce système en remplacement des subventions se traduira par des économies annuelles nettes moyennes d’environ 2,7 milliards de dollars sur la période de cinq ans si la phase 1 est mise en œuvre et de plus de 4 milliards de dollars si toutes les phases sont mises en œuvre.

Cependant, ces économies pourraient être de courte durée et ont un impact limité sans programme d’aide du Fonds Monétaire International, reconnait le ministre sortant, estimant que la seule alternative pour le moment est que BDL continue à fournir de l’argent frais jusqu’à ce que le Parlement puisse adopter la loi sur le contrôle des capitaux pour forcer les exportateurs à rapatrier leur argent.

Par ailleurs, une hyperinflation conduirait à une nouvelle perte de pouvoir d’achat et à d’éventuelles troubles sociaux si aucune mesure n’était prise pour alléger les souffrances des Libanais.

Il s’agit donc de mettre en place une rationalisation immédiate mais limitée des programmes existants, afin d’entamer les travaux préparatoires visant à mettre en œuvre dans deux à trois mois un changement de politique du “soutien des prix” via des transferts directs en espèces aux ménages par le biais d’un programme élargi de filet de sécurité sociale, une “approche de compensation à couverture large” préparée avec l’aide et le soutien de la Banque mondiale.

Il s’agira ensuite d’identifier et d’exclure les personnes les plus riches. Ces derniers tenteraient cependant à oublier les familles défavorisées qui ont besoin d’une telle subvention pour continuer d’en bénéficier.

L’aide financière prendra la forme de cartes électroniques et d’applications cellulaires, et devrait offrir une certaine compensation au pouvoir d’achat des ménages pour couvrir les besoins essentiels des ménages les plus pauvres. Cette aide devrait être financée par la communauté internationale, tout comme les programmes actuels dont bénéficient les réfugiés présents sur le territoire.

Ce programme d’indemnisation remplacera alors les subventions actuelles.

“Tous les consommateurs paieront les prix du marché, y compris les non-résidents et les non-citoyens paieront les prix réels du marché. Les prix des marchandises refléteront les prix du marché, ce qui entraînera une baisse de la demande locale d’importations, une concurrence accrue et une réduction substantielle voire presque complète de la contrebande”, indique le document dévoilé par le Ministère de l’Economie.

Le plan du ministère de l’économie (en arabe)

برنامج-تعويضات-نقدية-بتغطية-واسعة-للمواطنين-اللبنانيين-1

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.