Un retour au calme relatif est constaté dans la rue de Hamra, au 91ème jour de manifestations, alors que de graves incidents s’y sont déroulés hier soir, avec l’arrestation de plusieurs manifestants dont Alexandre Paulicevitch.

Ce dernier a été libéré tôt ce matin.

Des témoins sur place accusent des militants du mouvement Amal, infiltrés parmi les manifestants, d’être à l’origine des incidents. Ces derniers auraient tenté de s’en prendre à des succursales de banques sur place, provoquant l’intervention des forces de sécurité intérieure et anti-émeutes. En représailles à l’usage de gaz lacrymogènes, des feux d’artifices et des pierres ont été jetées contre les forces de l’ordre.

50 personnes auraient été blessées dans cet incident, dont 30 traitées sur place, principalement suite à l’utilisation des gaz lacrymogènes.

La manifestations sur place avait pourtant débuté comme à chaque jour, devant la Banque du Liban (BDL) dont le gouverneur est accusé d’être en parti responsable de la crise économique en ayant favorisé les banques privées. Ils demandent ainsi la chute du régime des banques sur le Pays ainsi que sa démission.

Ces incidents interviennent alors que l’association des banques du Liban (ABL), et non la banque centrale ou les autorités libanaises, a décidé unilatéralement d’instaurer un contrôle des capitaux, limitant retraits à 1 000 USD par semaine au maximum, mais généralement cette somme est réduite à 200 USD par semaine et interdisant les transferts de fonds à l’étranger, hors cas d’urgence. Egalement, de nombreux secteurs d’activité sont impactés par ces mesures, le Liban étant un pays importateur net.

Des routes coupées un peu partout ailleurs

Par ailleurs, des routes sont toujours coupées, notamment au niveau du Ring Fouad Chéhab dans la capitale. Hier, les forces armées ont réussi, hier soir, à rouvrir l’axe Jbeil/Beyrouth, après que des barrages aient été installés depuis la matinée au niveau des municipalités de Jbeil, Jounieh, Zouk Mosbeh et Jal el Dib.

Plusieurs accidents ont également eu lieu après que des personne mal intentionnées aient jeté de l’huile sur les routes. Il s’agit notamment du cas à Nahr el Mott mais également ailleurs. La prudence s’impose donc pour les automobilistes.

Par ailleurs au Nord du Liban, la route reliant Denniyeh à Tripoli est interrompue au trafic routier. Des manifestations ont également lieu devant les établissements bancaires de Koura.

Marche étudiante à Nabatiyeh. Crédit Photo: NNA

Au sud du Liban, une marche étudiante à lieu à Nabatiyeh.

Manifestation devant le siège local d’Ogero à Baalbeck. Crédit Photo: NNA

Dans la Békaa, un sit-in a lieu devant le siège local d’Ogero de Baalbeck.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.