Aujourd’hui, 12 Juin, L’Organisation Internationale du travail (OIT), dont le Liban fait partie, marque la journée mondiale contre le travail des enfants

La majorité des pays de la planète commémore cette journée pour lutter contre ce fléau international qui est une source, tout en étant aussi une conséquence, de pauvreté et d’obstacle à l’éducation et l’épanouissement de l’enfant.

Le travail des enfants est une violation des droits fondamentaux inscrits dans la Convention des Droits de l’Homme, et malgré l’adoption de cette Convention qui fête ses 100 ans (date de la création par la Société des Nations –SDN, à Genève du Comité de protection de l’enfance), ce problème persiste encore aujourd’hui à différents niveaux, partout à travers le monde.

Selon des statistiques de l’OIT de 2016, le continent le plus touché est l’Afrique avec 19.60% d’enfants au travail, et l’Europe/Asie Centrale reste le continent qui a le moins d’enfants au travail avec 4.10%

Au Liban, à l’approche de 2020, nous voyons encore des enfants maltraités, travaillant au noir, dans des conditions humiliantes, plongeant dans la pauvreté, sans éducation, vivant dans des conditions très difficiles et complexes, voire dans la misère parfois.

Ce fléau international qui nous touche particulièrement depuis des décennies s’amplifie et toutes les ONG qui œuvrent dans la lutte pour arrêter cette gangrène se trouvent souvent à court de moyens et d’assistance, sans compter l’inefficacité de l’état malgré les bonnes intentions de certains.

Unissons-nous pour aider ces enfants à ne pas sombrer dans la pauvreté, et l’illettrisme car il est de notre devoir de citoyen de préserver l’égalité et les droits de l’homme, les enfants en priorité

Soyons citoyens, soyons solidaires et responsables et respectons les enfants qui sont les hommes et femmes bâtisseurs du Liban de demain 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.