Crédit Photo: NNA

La Balance des paiements est en déficit pour les mois de janvier et de février, indiquent les chiffres publiés par la Banque du Liban. Ce déficit atteindrait 955 millions de dollars pour les 2 premiers mois de l’année contre 751 millions de dollars l’année dernière. Fait aggravant, ce déficit intervient alors que les réserves de la Banque du Liban ont été ponctionnées à hauteur de 1 milliard et 28 millions de dollars.

Selon les mêmes chiffres, parallèlement, les actifs en devise étrangère des banques libanaises ont augmenté de 73 millions de dollars.

En cause, le mécanisme de la plateforme électronique Sayrafa mis en place par la Banque du Liban fin 2021 et son intervention sur les marchés de change via la circulaire 161 suite à la levée des subventions dont bénéficiaient les achats de produits de première nécessité en septembre.

Ainsi une partie des fonds injectés autre que ceux destinés à l’achat de matières auparavant subventionnées auraient été transférées à l’étranger au titre de devises fraiches.

Parallèlement, les fonds des actionnaires des banques ont baissés de 5 milliards de dollars par rapport à l’année dernière passant de 21 milliards à, à peine, 16 milliards de dollars.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.