Un avion de la MEA retardé de 13h suite à une collision aviaire

1
2 minutes à lire

Un avion de la Middle East Airlines (MEA) en direction d’Abu Dhabi aurait été retardé de 13 heures suite suite à une collision aviaire, indique le quotidien anglophone libanais The Daily Star.

Le quotidien n’indique cependant pas où aurait eu lieu cette collision.

Le retard de l’aéronef s’expliquerait en raison des procédures de vérifications suite à cet incident.

Pour rappel, les autorités libanaises ont été sujettes à de nombreuses critique suite à l’installation d’une décharge à proximité de l’Aéroport International de Beyrouth. Ces installations amènent en effet de nombreux volatiles à s’y installer.

Pour sa part, des sources aéroportuaires indiquent que les infrastructures mises en place pour éloigner les oiseaux fonctionnent à l’AIB.

Une situation qui n’est pas sans précédent

En 2017, des groupes de chasseurs avaient ainsi été « conviés » dit-on par le Président de la MEA à tirer sur les mouettes.

Un avion d’une compagnie du Golfe avait alors été légèrement endommagé après qu’un oiseau ait été avalé par ses réacteurs.

Plusieurs compagnies occidentales avaient alors menacées d’interrompre leurs vols à destination du Liban.

La décharge de Costa Brava – du nom d’une station balnéaire qui se trouve à proximité et dont la fermeture est réclamée par des activistes avait été mise en place lors de la crise des ordures qui se prolonge jusqu’à aujourd’hui.

Le gouvernement d’alors avait tenté de résoudre la crise avec un plan très controversé. Il avait notamment décidé de la réouverture de la décharge de Bourj Hammoud sur la côte, ainsi que de l’ouverture de celle dite de Costa Brava à proximité de l’Aéroport International de Beyrouth. 


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.