C’est via le réseau social Twitter que la Ministre de l’Energie et des Ressources Hydrauliques, Nada Boustani a indiqué qu’un premier puits d’exploration sera creusé au niveau du bloc 4 de la zone économique exclusive libanaise.

Situé au nord de la capitale libanaise, il s’agirait de la zone ayant le plus de chance de succès dans la découverte de ressources pétrolières et gazières, indique la ministre.

Le bloc 4, dont l’exploitation est attribué au consortium formé par le Français Total, l’italien ENI et le Russe Novatek, pourrait également donner des indications quant à la présence d’hydrocarbures dans le bloc 9, considéré comme interdépendant.

Ainsi, le Janus III, un navire d’exploration, aurait débuté des études concernant la faune et la flore maritime des blocs 4 et 9 afin de décroitre des risques écologiques de cette exploration et de déterminer les meilleurs emplacements.

Cette annonce intervient alors que le gouvernement libanais a entériné une décision permettant à Total de procéder à ces études et cela afin de débuter la campagne pour creuser des puits avant la fin de l’année.

Parallèlement à cette décision, le gouvernement a approuvé le 4 avril dernier, les procédures permettant de lancer un nouvel appel d’offre pour les blocs 1, 2, 5, 8 et 10.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.