Liban: Poursuite de l’application de l’accord entre le Hezbollah et Al Nosra

L’application de l’accord négocié par le responsable de la Sureté Générale Abbas Ibrahim entre le Hezbollah et mouvement salafiste Al Nosra se poursuit avec l’échange des dépouilles de combattants décédés au cours des combats qui se sont déroulés en ce mois de juillet.

Les dépouilles de 9 combattants d’Al Nosra auraient ainsi été échangés contre 5 corps des combattants de l’aile militaire du Hezbollah suite au cessez-le-feu déclaré jeudi dernier. Le mouvement Al Nosra aurait également accepté les conditions de son retrait vers la province syrienne d’Idlib, place forte de ce dernier, ouvrant ainsi la voie à la deuxième phase de l’accord.

De source médiatique, on annonce déjà l’arrivée de l’émir du mouvement Abou Malek al-Talli dans la localité libanaise d’Aarsal d’où il devrait être exfiltré vers la Turquie. Son départ sera suivi du retrait de 9000 combattants salafistes et de leurs familles, également vers la province d’Idlib via la Turquie et de la libération par les services de renseignements libanais de Mayyada Allouch, ressortissante syrienne originaire de Qusar et accusée de soutenir Al Nosra.

Les départs de ces familles se fera en 5 vagues successives et la libération de combattants du Hezbollah.

Par ailleurs, 120 individus, dont 27 ressortissants libanais, appartenant à Al Nosra résidant dans le camp palestinien d’Ein Helwé au Sud Liban, seraient également sur le départ, a annoncé un responsable du Fatah. Il a également noté que ces départs ne concernent pas les personnes accusées par les autorités libanaises de soutenir le terrorisme.

The following two tabs change content below.
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.