Incident de Qabr Chamoun: le Patriarche maronite condamne l’attaque contre un ministre

472

S’exprimant ce lundi au sujet de l’incident de Qabr Chamoun, le Patriarche Maronite Béchara Boutros Raï a condamné l’attaque qui, selon ses propos” a presque tué un ministre du gouvernement et qui a eu comme résultat la mort de 2 de ses gardes du corps”.

La réaction du Patriarche Maronite était attendue, en raison du rôle de son prédécesseur Nasrallah Boutros Sfeir et de l’ancien député Walid Joumblatt qui avaient officiellement scellé la réconciliation de la montagne en 2000.

Le chef de la communauté religieuse maronite a ainsi estimé que cette acte aurait pu “allumé le feu de la discorde, perturbé la paix et a suscité la panique et la peur” et a appelé les autorités publiques à arrêter les personnes responsables et à les faire juger par la justice conformément aux réglementations locales.

Le Patriarche a également appelé les hommes politiques libanais à arrêter les campagnes de provocation à la haine sectaire et à respecter les opinions divergentes et la liberté d’expression de chacun.

Abordant le sujet de la reconciliation de la montagne, mise à mal par l’incident de Qabr Chamoun, le patriarche maronites estime que cela soit au Mont Liban ou entre les différents partis libanais, il s’agit d’une ligne rouge que personne n’a le droit de dépasser.

Des versions de l’incident de Qabr Shmoun toujours divergentes entre PSP et PDL

Plus tôt dans la journée de dimanche, le convoi du Ministre des AF Gébran Bassil avait été bloqué au niveau de la même localité par les sympathisants du PSP. Il avait alors fait demi-tour en raison de la possibilité d’incidents sécuritaires.

Selon le Ministre de la Défense, des informations de ses services avaient relevé la présence d’armes dans les voitures des manifestants pro-Joumblatt. Suite à ce blocage du convoi du Ministre des AF qui devait initialement retrouver son homologue en charge de la question des réfugiés syriens originaire de la localité de Kfar Matta, ce dernier souhaitait se porter à sa rencontre.

Rapidement, des rumeurs ont circulé parmi les manifestants sur la possible présence de Gébran Bassil dans la voiture de Salah Gharib. Le Ministre Sahel Gharib a accusé les manifestants d’être à l’origine d’une tentative d’assassinat.

Ces derniers, selon Saleh Gharib auraient ouvert le feu au passage de son convoi. Son véhicule a d’ailleurs été touché de plusieurs balles. Pour sa part, des personnes affiliées au PSP accusent les gardes du corps du Ministre Saleh Gharib d’être à l’origine des premiers coups de feu, faisant écho aux propos du Ministre de l’éducation Akram Chehayeb hier, qui avait déjà estimé que les sympathisants du PSP avaient répliqué en état de légitime défense aux tirs de ces derniers.

Akram Chehayeb avait également indiqué que les propos précédents de Gébran Bassil nuisaient à l’entente de la montagne dans une interview diffusée par les chaines de télévision locale, et notamment à la coexistence entre chrétiens et druzes, l’accusant d’avoir provoqué ces incidents.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.