Le Président de la République avec une délégation du HCR. Crédit Photo: Dalati & Nohra
Le Président de la République avec une délégation du HCR. Crédit Photo: Dalati & Nohra

Le Président de la République a appelé le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) à faciliter le retour des réfugiés syriens présents au Liban.

Le chef de l’état, le général Aoun, a estimé nécessaire l’assistance du HCR après le retour de ces réfugiés en Syrie. Il s’exprimait devant une délégation de l’agence onusienne conduite par Filippo Grandi.

Ce dernier revenait de Syrie où il aurait évoqué ce dossier avec des responsables syriens, indique le communiqué de la Présidence de la République.

Pour rappel, une réunion similaire du Ministre en charge des Réfugiés, Saleh Gharib, à Damas, le mois dernier, avait déclenché une vive polémique à son retour au Liban. Certains estimaient alors que des discussions avec le régime syrien revenait à normaliser les relations entre les 2 pays.

Ainsi, le Premier Ministre Saad Hariri l’aurait recadré lors d’une visite au Grand Sérail.

La Présidence de la République s’était également emparé du dossier, estimant nécessaire de communiquer avec la Syrie pour permettre le retour des réfugiés syriens et estimant que ces communications ne constituent pas une tentative de normalisation des relations entre ces 2 pays.

Lire également

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.

Les commentaires sont fermés