De la finance et du trading de pétrole brut, Philip Moufarrige, quadragénaire,  passe avec joie à la terre et à la production de noix de macadamia. Il grandit à Londres et travaille à la City pendant dix sept ans chez ICAP, une société de courtage de pétrole. «L’informatisation du métier, depuis six, sept ans ne laissait plus beaucoup de challenges» explique-t-il ; «cela devenait un peu ennuyeux ».

Un de ses clients, Emvest, un fond d’investissements agricoles lui évoque un jour son souhait de se désengager  d’un investissement que la société avait effectué en Afrique du Sud, dont elle souhaite se désengager pour des raisons de risque politique principalement. Il s’agit d’une usine de production de noix de macadamia. Philippe Moufarrige est tenté par l’acquisition. Il se rend plusieurs fois à Mpumalanga, dans la région de la Rivière Blanche, durant cinq mois, pour explorer le terrain : parler avec les agriculteurs,  investiguer l’usine, les équipements. «Je n’en ai même pas parlé avec ma femme» révèle-t-il, pour ne pas être influencé, l’aventure entrepreneuriale étant plus risquée que les métiers hautement rémunérateurs de la finance.

Il s’entretient aussi avec des clients potentiels, notamment américains, sachant que les Etats Unis constituent le premier marché pour les noix de macadamia. Le trader y a de nombreux contacts de même qu’en Europe. Il s’aperçoit ainsi qu’il peut jouer le rôle d’intermédiaire ici aussi, entre agriculteurs et clients, et prend la décision de se porter acheteur auprès du fonds, lequel lui accordera des facilités de paiement.  Philip Moufarrige avance seulement 25% du prix au départ et se met d’accord avec le vendeur sur un échéancier.

Lire la suite sur Magazine, le Mensuel

Article paru dans Magazine, le Mensuel, avec l’aimable autorisation de son auteur

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article précédentAoun réitère son appel au retour des réfugiés syriens devant une délégation du HCR
Article suivant2 membres des FSI arrêtés pour corruption
Avatar
Consultante et journaliste, avec une prédilection pour l’économie créative et digitale, l’entrepreneuriat social, le développement durable, l’innovation scientifique et écologique, l’édition, les medias et la communication, le patrimoine, l’art et la culture. Economiste de formation, IEP Paris ; anciennement banquière d’affaires (fusions et acquisitions, Paris, Beyrouth), son activité de consulting est surtout orientée à faire le lien entre l’idée et sa réalisation, le créatif et le socio-économique; l’Est et l’Ouest. Animée par l’humain, la curiosité du monde. Habitée par l’écriture, la littérature, la créativité et la nature. Le Liban, tout ce qui y brasse et inspire, irrigue ses écrits. Ses rubriques de Bloggeur dans l’Agenda Culturel et dans Mondoblog-RFI ainsi que ses contributions dans différentes publications - l’Orient le Jour, l’Officiel Levant, l’Orient Littéraire, Papers of Dialogue, World Environment, etc - et ses textes plus littéraires et intimistes disent le pays sous une forme ou une autre. Son texte La Vierge Noire de Montserrat a été primé au concours de nouvelles du Forum Femmes Méditerranée.