Finalement, le gouvernement libanais devrait se réunir ce samedi pour rendre public sa décision concernant le paiement de la somme de 1.2 milliards de dollars d’obligations internationales ou eurobonds arrivant à échéance le 9 mars prochain.

Pour l’heure, la tendance serait à mettre le Liban en état de défaut de paiement alors que les inquiétudes concernant l’état des réserves monétaires nettes se font entendre. Ainsi, le gouverneur de la Banque du Liban aurait communiqué au Président de la République, le général Michel Aoun, le montant de ces réserves nettes, estimées aujourd’hui à moins d’un an, selon le Président de l’Association des Banques du Liban (ABL).

Ces réserves ont été largement ponctionnées par la décision des autorités monétaires de subventionner l’achat de produits de première nécessité, comme le blé ou encore les médicaments, en raison du refus des banques à fournir ces précieuses devises et qui avaient instauré un contrôle des capitaux.

Les autorités libanaises, par l’intermédiaire du Premier Ministre Hassan Diab, en début de semaine, lors d’un discours devant le corps diplomatique, avaient indiqué que des décisions difficiles seraient rendues publiques ce vendredi ou ce samedi. Finalement, cela sera ce samedi.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.