Le gouverneur de la Banque du Liban au Palais Présidentiel de Baabda, en compagnie avec le Président de la République, le général Michel Aoun. Crédit Photo: Dalati & Nohra

S’exprimant à l’issue d’une rencontre avec le Président de la République, le Général Michel Aoun, à Baabda, le gouverneur de la Banque du Liban (BDL) a écarté tout risque de dévaluation de la livre libanaise.

Riad Salamé a en effet estimé que la Livre Libanaise et stable et restera stable. Il s’agirait pour la BDL de préserver la parité de la Livre Libanaise par rapport au dollars alors que les déficits publics atteignent désormais plus de 85 milliards de dollars soit plus de 150% par rapport au PIB.

Selon les estimations actuelles, en 2018, le déficit public a atteint la somme record de 6.7 milliards de dollars, soit 11% du PIB contre un déficit à l’origine prévu de seulement 3.7 milliards de dollars.

Ces propos interviennent alors que le budget 2019 devrait être adopté par le Conseil des Ministres ce vendredi.

Le gouverneur a indiqué que la Banque Centrale mettra prochainement en place un programme de soutien à l’acquisition de biens immobiliers et aux industriels libanais largement impactés par la crise économique. Pour rappel, la BDL avait indiqué vouloir lancer un programme d’un milliard de dollars à ces fins en début du mois d’avril.

Lire également


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.