Le 1er juin 2022, la Délégation de l’Union européenne au Liban a récompensé les lauréats de la 17e édition du Prix Samir Kassir pour la liberté de la presse, en partenariat avec la Fondation Samir Kassir. Les résultats ont été annoncés lors d’une cérémonie tenue à l’hôtel Saint Georges, Ain El Mraisseh, Beyrouth. La cérémonie a été diffusée en direct à la télévision sur la chaîne LBCI. Le Prix Samir Kassir, établi et financé par l’Union européenne, est à la fois l’événement phare annuel de la liberté de la presse et le prix de journalisme le plus prestigieux en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et dans les pays du Golfe. La cérémonie de remise du Prix est organisée chaque année, depuis 2006, pour commémorer l’assassinat du journaliste libanais Samir Kassir le 2 juin 2005 à Beyrouth et célébrer sa vie, ses valeurs et sa mémoire.

La liberté de la presse continue de faire face à de nombreux défis, parmi lesquels les assassinats de journalistes, les attaques contre les médias et la détention de nombreux journalistes. Le Prix souligne l’engagement de l’Union européenne en faveur d’un journalisme indépendant et de grande qualité, comme un des principaux facteurs contribuant à l’édification d’institutions publiques fortes, responsables et transparentes. Le Prix Samir Kassir récompense les journalistes pour la qualité de leur travail et leur engagement en faveur de la démocratie et des droits de l’homme. 

Cette année, 261 journalistes d’Algérie, du Bahreïn, d’Égypte, d’Irak, de Jordanie, du Liban, de Libye, du Maroc, de Palestine, de Syrie, de Tunisie et du Yémen ont participé au concours. La catégorie « Article d’opinion » comptait 96 candidats, la catégorie « Article d’investigation » 116 et la catégorie « Reportage audiovisuel d’information » 49. Dans chaque catégorie, le lauréat reçoit une récompense de 10 000 €. Les deux finalistes de chaque catégorie reçoivent chacun 1 000 €. 

Les lauréats de la 17e édition sont :

– Catégorie « Article d’opinion » : Ezzat Al-Kamhawi, né en 1961 en Égypte. Son article « L’architecture suspecte : l’obsession des grands bâtiments et des larges rues » a été publié le 18 décembre 2021 sur le site « Al Manassa ». Cet article long format étudie les liens entre l’architecture, l’urbanisme et la nature des régimes politiques.

– Catégorie « Article d’investigation » : Safaa Khalaf, né en 1982 en Irak. Son article « Crise de l’eau en Irak : le changement climatique entraîne des migrations et des conflits civils », publié dans « Al-Aalem Al-Jadeed » le 27 novembre 2021, décrit les raisons et les conséquences régionales, politiques, sociales, économiques et confessionnelles de la crise de l’eau en Irak.

– Catégorie « Reportage audiovisuel d’information » : Iman Adel, née en 1986 en Égypte. Son rapport intitulé « Rania Rashwan » a été publié dans « Daraj Media » le 15 juin 2021. Rania est une jeune égyptienne qui a fait le choix de s’affranchir du mode de vie imposé par son entourage traditionnel, après plusieurs expériences dramatiques, dont l’agression sexuelle et le suicide de son frère.

L’Ambassadeur de l’Union européenne au Liban Ralph Tarraf a déclaré : « La sécurité des journalistes n’a jamais été à ce point mise en péril. Ils sont constamment menacés, emprisonnés, harcelés et perdent même la vie. C’est pour cette raison qu’il est de plus en plus important de mettre en place des lois modernes qui garantissent la sécurité des journalistes et les protègent contre les poursuites politiques et les tentatives d’étouffer la liberté d’expression ». L’ambassadeur a souligné qu’« un journalisme fiable et indépendant est indispensable pour la vérité, la responsabilité et la bonne gouvernance. Il sert également de rempart contre la propagation de la désinformation et des fausses nouvelles ».

De son côté, Gisèle Khoury, Présidente de la Fondation Samir Kassir a salué « les jeunes journalistes exceptionnels qui postulent chaque année pour remporter le prix depuis 17 ans. Leurs articles et reportages reflètent beaucoup de talent, de professionnalisme et de courage, dans des pays où les autorités craignent la liberté et où les voix libres sont tuées et réduites au silence ». Mme Khoury a réitéré sa conviction que « les murs de la peur finiront par s’effondrer et que de nouveaux contrats sociaux et politiques seront conclus tous les pays de la région ».

Comme chaque année, un jury indépendant a départagé les candidats. Il était composé de sept professionnels des médias, universitaires et défenseurs des droits de l’homme d’Europe et du Moyen-Orient : Ludovic Blécher (France),directeur de l’Innovation à Google News Initiative ; Nassera Dutour (Algérie), militante des droits de l’homme et présidente du Collectif des Familles de Disparu(e)s en Algérie ; Elham Fakhro (Bahreïn), chercheuse invitée à l’Université d’Exeter ; Pavla Holcova (Tchéquie), fondatrice du Centre tchèque pour le journalisme d’investigation ; Safaa Saleh (Égypte), journaliste d’investigation et correspondante de guerre à Al-Aan TV et lauréate du prix Samir Kassir 2010 ; Randa Slim (Liban), directrice du programme de résolution des conflits au sein de Middle East Institute et représentante de la Fondation Samir Kassir auprès du jury ; et Antonio Zappulla (Italie), directeur exécutif de la Fondation Thomson Reuters. 

Pour la troisième année consécutive, un Prix des étudiants a été décerné. 21 étudiants algériens, libanais, marocains, tunisiens et yéménites ont eu accès aux candidatures des finalistes et la chance d’interagir virtuellement avec les candidats et de débattre du contenu de leurs articles et reportages. Suite au débat, les étudiants ont voté pour l’article intitulé « Les scouts du Mahdi : une chronique du recrutement d’enfants au sein des milices iraniennes », publié dans « Daraj Media » le 6 mai 2021, et co-écrit par la journaliste syrienne Rukaia Al-Abadi (née en 1988) et la journaliste libanaise Fatima Al-Othman (née en 1989). 

Toutes les informations sur l’édition 2022 du Prix Samir Kassir, les articles et le reportage audiovisuel, ainsi que les biographies, articles et reportages des lauréats depuis le lancement du Prix en 2006 sont disponibles sur le site Internet : www.prixsamirkassir.org.

La cérémonie était animée par l’équipe de la Fondation Samir Kassir : Widad Jarbouh, Jad Shahrour et Eric Husny, et suivie par des milliers de téléspectateurs au Liban et dans la région, à travers les chaînes locales et satellitaires de LBCI et sur les comptes du Prix Samir Kassir sur les réseaux sociaux.

Suivez le Prix Samir Kassir sur les réseaux sociaux :

@SamirKassirAward sur Facebook et Instagram.

Suivez l’Union européenne au Liban :

@EUinLebanon sur TwitterFacebookInstagram et YouTube.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.