Une importante quantité de captagon, une drogue de synthèse, aurait été saisie, indique le ministre de l’intérieur Bassam Mawlawi sans toutefois donner le nombre de cachets interceptés qui note que la drogue était cachée dans une cargaison de 7 tonnes de thé à destination du Togo. Cependant, les destinataires finaux de cette drogue se trouvent en Arabie Saoudite, estime le ministre.

Ces cachets ont probablement été fabriqués au Liban ou en Syrie, poursuit le responsable, alors que les autorités libanaises tentent de contrôler ce type de trafic après que l’Arabie Saoudite ait imposé une interdiction d’entrée à tout type de marchandises originaires du Pays des Cèdres depuis la découverte de nombreux lots de drogue qui y étaient camouflés

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.