Aucune décision de partis chrétiens sur l’identité du prochain président de la chambre (média)

1

Alors que le Courant du Futur et que le Hezbollah ont déjà désigné le Président sortant de la Chambre et chef du Mouvement Amal comme étant leurs candidat à la tête du nouveau parlement issu du scrutin des législatives du 6 mai 2018, les partis chrétiens du Courant Patriotique Libre et des Forces Libanaises entameraient des consultations à ce sujet avec leurs membres.

Nabih Berry, qui en serait alors  à son 6ème mandat a été élu une première fois en 1992.

Selon les informations du quotidien Al Joumhouria, le dirigeant du Courant Patriotique Libre et ministre par intérim des Affaires Etrangères a cependant laissé la porte ouverte à cette décision, estimant que chaque «signal» positif  du chef du Mouvement AMAL sera accueilli favorablement accueilli par son parti.

Ces propos interviennent alors que la situation entre les 2 hommes s’était gravement tendue en janvier dernier, avec la publication d’une vidéo du Ministre des Affaires Etrangères Gébran Bassil. Ce dernier, s’exprimant devant un groupe de sympathisants originaires de Batroun a décrit le Président de la Chambre des députés comme étant un voyou en raison du blocage des plans de restructuration du secteur de production d’électricité par le Ministre des Finances et proche de Nabih Berry, Ali Hassan Khalil.
À cette annonce, des manifestations des partisans de Nabih Berry avaient dégénéré en troubles et divers incidents. Ces propos avaient également amené à ce que le mouvement Amal et le CPL constituent des listes concurrences notamment au Sud-Liban lors des élections législatives.

Les Forces Libanaises qui sont devenus le plus grand parti d’opposition à la coalition Amal/Courant du Futur/Courant Patriotique Libre et Hezbollah avec 14 députés directement affiliés et 2 députés apparentés, vont tenir une consultation pour déterminer le nom du prochain candidat au perchoir de la chambre. Cette décision pourrait également s’accompagner de la formation d’un « bloc fort de la république » et de la candidature de plusieurs personnes de ce mouvement comme ministrables.

La session inaugurale du prochain parlement aura lieu le 22 mai prochain.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.