Patrimoine Ethnologique et Culture Identitaire

224

L’association française « Patrimoine Ethnologique et Culture Identitaire », organise, le 19 mai prochain, au Sénat-Palais Luxembourg, à Paris, sa première conférence de lancement « Patrimoine et Culture Identitaire », sous le Haut Patronage de Madame Christine KAMMERMANN, Sénateur des Français établis hors de France et son Excellence Monsieur Ghady G. EL-KHOURY, Chargé d’affaires a.i. du Liban en France.

l’initiative de Jinane Chaker-Sultani Milelli, Présidente, et Sani El-Ahdab, vice-Président, l’association a été crée début mars dernier, en région parisienne. Soucieux de la question de la transmission de l’héritage culturel patrimonial et le vécu de plusieurs libanais de la « Diaspora », l’association s’est fixée comme objectifs les points suivants :

  • La promotion et la valorisation du patrimoine ethnologique, culturel et identitaire, à travers le mode de vie, la diversité, les traditions et les échanges. Une promotion positive de toutes les facettes de la culture et du patrimoine et son impact sur les individus tout en se dotant d’une connaissance sociale et culturelle de notre passé proche.

  • La mise en synergie des compétences et du savoir-faire, réseaux et champs d’activités respectifs afin de garantir le développement durable en essayant de trouver des solutions pour répondre aux besoins du présent à travers la promotion des relations d’échanges et de partenariat entre acteurs de la culture ainsi que la solidarité avec les métiers artisanaux en voie de disparition

  • La veille sur la place du patrimoine dans les politiques culturelles et le dialogue entre elles afin d’être une force de proposition auprès des décideurs

  • L’acquisition et la diffusion d’une meilleure connaissance anthropologique et ethnologique des « us et coutumes », le mode de vie et l’organisation des événements à thèmes : traditions culinaire, culturelle, vestimentaire… Et leurs potentialités de développement solidaire. Une invitation à la découverte et le maintien de notre mémoire collective.

  • La mise en place de jumelages à thème entre villes et pays à travers frontières.

  • La fédération et le rapprochement entre les associations afin de se doter d’une force de proposition et d’action.

  • La réalisation des actions de recherche, de conseil, d’animation, de diffusion et de valorisation des mœurs et des coutumes afin de susciter l’engagement des individus et fédérer les organismes culturelles.

  • La Mise en valeur de la francophonie et la dynamisation des échanges entre pays francophone autour de ces questions.

La question du “Patrimoine Ethnologique et la Culture Identitaire” sont deux thèmes qui me tiennent à cœur . Deux thèmes qui sont de plus en plus une invitation à une réelle réflexion afin de bien mener sur le terrain des activités ciblées liées à notre héritage Patrimoniale. La jeunesse et les bi-nationaux seront au cœur de nos projets au sein de l’association. D’autant plus qu’il est important de réfléchir sur les questions d’identité culturelle et sociale que nos sociétés dites modernes traversent des crises identitaires, générationnelle, etc…

Deux conférenciers nous enrichirons, le 19 mai, de leur point de vue :

Bahjat RIZK, Attaché culturel à la délégation du Liban auprès de l’UNESCO (depuis 1990), Avocat à la cour, écrivain libanais, Chevalier des Arts et des Lettres, il a représenté le Liban à de multiples conférences de l’UNESCO (décennie mondiale du développement culturel-patrimoine mondial Carthagène en Colombie 1993, et de la Francophonie(Niamey 1990 et Paris) ; Il est en charge des liens de la délégation du Liban avec les intellectuels, les artistes, les journalistes, les étudiants et les associations Libanaises à Paris en France.

Son travail intellectuel se divise entre deux démarches complémentaires :
1- Une production littéraire qui privilégie le monologue intérieur, genre qui vise à privilégier l’émotionnel dans son expression la plus dépouillée et la plus subjective (plusieurs études de JAD Hatem et de Bernard Forthommeont été publiées autour de ses écrits ainsi que des mémoires universitaires).
2- Une production d’essayiste qui vise à privilégier le rationnel en proposant une lecture d’anthropologie politique inédite de la diversité culturelle à travers les écrits d’Hérodote et la charte de l’UNESCO.
Ces deux préoccupations sont étroitement liées à la problématique libanaise et la guerre du Liban.

Beligh Nabli, Docteur en droit, enseignant-chercheur en droit public, directeur de recherche à l’IRIS, Béligh Nabli développe une réflexion sur l’exercice du pouvoir et sur l’identité en politique, en France.
” Il suffit aujourd’hui de lâcher quelques mots – République, nation, identité – pour que se déchaînent les passions. Autant dire que l’approche raisonnée et très documentée que nous propose Béligh Nabli de « La république identitaire » tombe à point. (…)
Le mérite de Béligh Nabli est d’entrer dans ces questions pas à pas, avec un sens aigu de l’exigence intellectuelle et de la précision historique. Il ne faut pas confondre la République et la Nation, et ces catégories ont leur spécificité ; mais il ne faut pas non plus les dissocier entièrement. Béligh Nabli s’attaque à l’une, à l’autre, et à ce qui interdit de les séparer dans l’analyse. Il prend la mesure de la crise actuelle de l’idée républicaine, et de l’exigence qui est la notre : vivre ensemble, avec nos différences. Il aboutit à de saines conclusions, dont je me sens d’autant plus proche qu’elles sont non pas dogmatiques, mais interrogatives, expression d’un esprit critique dont les analyses aboutissent à une ultime interrogation – laissant finalement au lecteur le soin de méditer”. [Préface de préface de Michel Wiervorka, Paris, éd. du Cerf, mars 2016.

Jinane Chaker-Sultani Milelli

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.