Le député Ziad Aswad a déposé une plainte au nom du Courant Patriotique Libre contre les importantes sommes transférées à l’étranger depuis le 17 octobre 2019.

Selon le communiqué,

Dans le cadre de la poursuite de sa bataille pour récupérer les fonds qui ont été transféré illégalement à l’extérieur du pays et après avoir effectué plusieurs démarches auprès de la banque centrale et du Parlement, le député Ziad Aswad chargé par le FPM et son chef Gébran Bassil a intenté un procès avec le procureur Ghassan Oueidat

Alors que les banques libanaises avaient été fermées entre le 17 octobre et le 1er novembre et qu’un contrôle des capitaux avait été unilatéralement instauré par l’Association des Banques du Liban (ABL) en novembre dernier, en raison de la crise de liquidité en devises étrangères, contrôle des capitaux consistant en une limitation des retraits à 1000 USD au maximum à l’époque par mois et une interdiction de transferts de fonds à l’étranger sauf cas exceptionnels, d’importantes sommes d’argents ont quitté le système bancaire à destination notamment de la Suisse. 

En janvier 2020, des informations faisaient déjà état sur le transfert de 2 milliards de dollars hors le Liban entre le 17 octobre et le 31 décembre. À l’époque, la commission spéciale d’investigation de la Banque du Liban (BDL) avait déjà achevé la rédaction de son rapport et devait le transférer au procureur général de la République, le juge Ghassan Oweidat, d’ici la fin de ce mois. Cependant, les noms des personnes impliquées et notamment “des personnes exposées politiquement” n’étaient pas mentionnées, notant que la commission n’a pas exigé de noms mais seulement des données concernant les montants concernés.

Le 7 février dernier, la ministre de la justice Marie Claude Najm avait déjà demandé l’ouverture d’une enquête concernant le transfert de fonds vers les banques suisses, alors que le Président de la Chambre Nabih Berri avait déclaré que 2.3 milliards de dollars auraient été transférés par des propriétaires de 5 banques locales à l’étranger. Ces transferts ont eu lieu en dépit de la fermeture des banques libanaises puis de l’instauration d’un contrôle des capitaux sur décision de l’Association des Banques du Liban.

Lire également

En mars 2020, le procureur financier le juge Ali Ibrahim avait bloqué, dans le cadre de l’enquête concernant le transfert d’importantes sommes à l’étranger, les actifs de 20 banques locales avant de se voir cette décision être remise en cause par le procureur de la république, le Juge Ghassan Owaidat.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.