Plus d’un millier de ressortissants des Philippines se sont présentés, ce jeudi, devant l’ambassade de ce Pays à Beyrouth pour bénéficier d’un programme de rapatriation qui aura lieu en février. Parmi eux, beaucoup de femmes mais également quelques enfants.

Cette information intervient alors que nombreux d’entre eux ont indiqué ne plus avoir été payés depuis quelques mois en devises américaines, en raison des difficultés économiques auxquelles leurs employeurs font face.

D’autres ont été honorés en Livre Libanaise. Cependant, la pénurie de dollar fait qu’elles éprouvent de grandes difficultés à les échanger, tout comme les libanais ou encore les entreprises libanaises, à la parité officielle de 1 511.5 LL/USD. Elles ont également alors recours aux services de changeurs à des taux plus importants

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.