Les autorités libanaises annoncent que les rendez-vous et le marathon Pfizer et AstraZeneca qui devaient se poursuivre demain seront remis à la semaine prochaine, même heures, pour cause de pannes d’électricité et d’internet “dans la majorité des centres de vaccination”.

Cette information intervient alors que le Pays des Cèdres traverse une grave crise économique induisant d’importantes pénuries de carburants, de médicaments y compris pour les patients souffrant de maladies chroniques et des traitements anticancereux ou encore d’aliments tel que le lait maternisé en raison des retards pris par la Banque du Liban à débloquer les lignes de crédit nécessaires à ces achats.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն