A la question de notre sondage: Pensez-vous que la cohabitation entre Michel Aoun, Saad Hariri et Nabih Berry se passera bien, à l’occasion de la nomination de Saad Hariri au poste de Premier Ministre, nombreux ont été ceux qui restent optimistes en dépit des premières consultations qui dénotent des difficultés quant à l’attribution des ministères aux partis politiques.

Pourtant, les dernières informations concernant la formation du nouveau gouvernement d’union nationale continuent à être négatives, avec les demandes paraissant irréconciliables des partis politiques. Le Président de la Chambre demanderait ainsi le retour du strapontin du Ministère des Finances au sein du prochain cabinet, prétextant les accords de Taëf qui pourtant n’en font aucune mention. Les Forces Libanaises exigeraient soit un ministère régalien soit 3 ministères de moyenne envergure. Les dernières rumeurs stipulent que les négocations actuelles leur accorderaient le ministère des Télécommunication et de la Justice. Le candidat malheureux aux Présidentielles, Sleiman Franjieh, demanderait son retour au Ministère de la Santé, alors que l’ancien Premier Ministre Nagib Mikati indiquerait que « Tripoli mériterait mieux que 3 ministères », donc se verrait également bien au sein du prochain gouvernement.

Des négociations ardues, alors que le l’atmosphère n’est également pas propice à la formation prochaine du prochain gouvernement nous amène au prochain sondage. Face au risque d’attente dont on a malheureusement l’habitude au Liban, souhaitez-vous que le Premier Ministre désigné Saad Hariri persévère dans la formation d’un gouvernement d’union nationale ou qu’il constitue un gouvernement qui disposerait d’une majorité parlementaire contre une opposition parlementaire, ou dernière option serait-il préférable de voir être constitué un gouvernement de technocrates éloignés des partis politiques?

(Sondage effectué du 3 novembre au 14 novembre 2016)