Samir Kuntar, source Wikipedia
Samir Kuntar, source Wikipedia

Un site israélien, Dreuz.info, annonce que les frappes menées hier sur le camps du mouvement palestinien FPLP-CG, situé à cheval entre le Liban et la Syrie, auraient tué Samir Kuntar alors que l’Agence Nationale d’Information fait état de la mort d’un membre du FPLP-CG et de 2 véhicules détruits. L’Organisation Palestinienne aurait reconnu la mort de 6 de ses membres lors de ce raid mené par un drone contre un de ses dépôts de munitions. Pour le moment, aucune confirmation de son décès côté libanais, alors que l’article du site israélien comporte différentes erreurs, notamment au sujet de sa nationalité même.

Druze Libanais, Samir Kuntar, accompagné par Mouhana el Mouayied et d’Ahmed el Abrass, avait participé à l’attaque de Naharya le 22 avril 1979, attaque au cours de laquelle, avaient été tués 2 otages Danny Haran et sa fille de 4 ans, Einat Haran. Les autorités israéliennes ont accusé Samir Kuntar d’avoir exécuté Danny Haran d’une balle dans tête et d’avoir fracassé la tête de la jeune fille sur les rochers de la plage, chose qu’il dément. Il accuse de son côté la police israélienne d’être à l’origine des tirs les balles à l’origine de la mort de Danny Haran. Il sera condamné à 5 fois la peine de prison à perpétuité avant d’être échangé le 18 juillet 2008, contre les dépouilles de 2 soldats israéliens enlevés le 12 juillet 2006 par le Hezbollah.