L'ancien député Walid Joumblatt
L'ancien député Walid Joumblatt

Dans un Tweet, l’ancien député druze et dirigeant du PSP a estimé que “un syndrome de schizophrénie règne dans les hautes sphères décisionnelles, qui ne peuvent pas céder le pouvoir à la troisième république après le décès de la deuxième”.

Walid Joumblatt faisait allusion au retrait de la classe politique confrontée à d’importantes manifestations depuis la nuit du 17 octobre 2019.

Le Liban entre ce lundi dans son 33ème jour de contestation, les protestataires exigeant le départ de la classe politique qu’ils considèrent comme étant corrompue et ayant amené le Pays des Cèdres au bord de la faillite financière.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.