La Municipalité de Beyrouth a décidé du retrait de sa proposition d’interdire aux chiens de pouvoir être promenés dans certains quartiers de Beyrouth.

Capture d’écran débat chienCette proposition faite ce mercredi qui visait à interdire l’accès aux canidés des zones de la Place Sassine, de Horch Tabet mais également de la Corniche de la capitale libanaise, hauts lieux de promenade de la population, avait provoqué un vif émoi auprès de la population et notamment sur la page Facebook de notre site et l’ire de nombreuses personnes et associations de défense des animaux qui étaient alors entrés en contact avec les autorités concernées pour marquer leurs désapprobations.

Certains estimaient que cette mesure était en effet nécessaire en raison du manque de civilité de certains maitres qui laissent trainer les excréments de leurs toutous tandis que d’autres jugeaient cette mesure inappropriée, exigeant plutôt de la Municipalité de s’occuper déjà des ordures qui trainent sur de nombreux trottoirs de la capitale.

La Municipalité actuelle semble avoir entendu les griefs qui la visait en retirant cette proposition qui devait encore être acceptée par le Gouverneur de Beyrouth, Ziad Chebid afin de devenir effective. Le Chef du Conseil Municipal, Jamal Itani a cependant précisé que cette mesure ne vise pas à l’interdiction faite aux maitres et à leurs chiens de se promener dans les rues de Beyrouth mais d’inciter à l’adoption de certaines règles d’intérêt publics. Pour l’heure, ce nouveau règlement n’a pas été dévoilé. Cependant certaines informations laissent penser qu’il s’agirait désormais aux maitres d’être obligatoirement munis d’un sac afin de ramasser les excréments de leurs chiens qui devront être tenus en laisse.

Les autres mesures, dont l’interdiction de fumer le narguilé ou encore aux 2 roues de stationner sur les espaces publics restent, elles, d’actualité.