Un hélicoptère de l'Armée Libanaise en entrainement dans la région des cèdres. Crédit photo: François el Bacha, tous droits réservés.
Un hélicoptère de l’Armée Libanaise en entrainement dans la région des cèdres. Crédit photo: François el Bacha, tous droits réservés.

Le Tribunal Militaire, par l’intermédiaire du Juge Fadi Sawan, a mis en examen ce jeudi, 17 ressortissants libanais, dont 6 déjà en prison, qu’il accuse d’appartenir au groupe terroriste de l’Etat Islamique d’Irak et du Levant, plus communément appelé Daech.

Ces individus sont notamment accusés d’avoir participé à des combats contre l’armée libanaise à Tripoli au Nord Liban en octobre 2014. D’autres sont également accusés de tentative de meurtre à l’encontre de soldats libanais et de tentative de passage vers les territoires occupés par Daech en Syrie via la Turquie en passant par le Port de Tripoli.

Pour rappel, une vingtaine de militaires libanais sont actuellement aux mains de groupes terroristes d’Al Nosra et de Daech à proximité de la localité d’Arsal dans la Békaa. Ces derniers avaient été capturés suite à la tentative des groupes terroristes de prise de contrôle de la localité sunnite. De nombreuses sources s’attendent à une reprise des combats entre l’institution militaire libanaise et les groupuscules terroristes à la faveur du printemps. Les groupes terroristes viseraient ainsi à la création d’un émirat islamique entre les territoires libanais de Magdel Aanjar et d’Arsal d’un coté et du Qalamoun syrien de l’autre coté de la frontière. Parmi les cibles de ces derniers, les localités chrétiennes de Ras Baalbek et chiites de Brital sont également nommées. Ils chercheraient ainsi à provoquer une aggravation des tensions entre les différentes communautés présentes au Liban.

Face à eux, l’Armée Libanaise tente actuellement de les repousser et reçoit une aide matérielle de nombreux pays. Ainsi, l’Arabie Saoudite a décidé de financer l’achat d’armements et d’équipements militaires de fabrication française à hauteur de 3 milliards de dollars. La livraison de ces derniers devrait intervenir au mois d’avril, annonce Paris. Par ailleurs, les USA sont également dépêchés une aide militaire, notamment avec la livraison de nombreuses pièces d’artillerie qu’utilise l’Armée afin de tenter de repousser les attaques quasi-quotidiennes des islamistes.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.