La centrale électrique de Deir el Ammar au Nord Liban. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.
La centrale électrique de Deir el Ammar au Nord Liban. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.

Les ministres de l’Énergie libanais, Walid Fayyad, jordanien Hala al-Zawati et syrien Ghassan al-Zamel ont conclu un accord final pour fournir au Liban de l’électricité jordanienne via la Syrie après le feu vert des Etats-Unis qui accorderont donc au Pays des cèdres une exemption des sanctions prévues dans le cadre du CEASAR Act. Le financement de l’achat de cette électricité se fera via la Banque Mondiale.

Cependant, la fourniture d’électricité ne sera pas immédiate mais interviendra d’ici la fin de l’année, des réparations sur les infrastructures électriques en Syrie étant en cours en raiosn des dommages infligés par les combats lors de la guerre civile.

Pour rappel, alors que le Hezbollah avait annoncé l’importation de fioul en provenance d’Iran afin de mitiger les pénuries de carburants au Liban, les Etats-Unis ont parallèlement annoncé un projet de réactivation du gazoduc arabe pour fournir du gaz aux centrales électriques libanaises. Parallèlement, la fourniture d’électricité jordanienne via la Syrie était alors évoquée.

Déjà victime de pénuries chroniques en électricité, le Liban traverse actuellement la pire crise énergétique de son histoire sur fond de levée des subventions par la Banque du Liban, de la fourniture de seulement 2 heures de courant par l’Electricité du Liban, faute de pouvoir acheter du fioul et des fortes hausses des prix des carburant impactant également la fourniture d’électricité aux générateurs de quartier.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.