Le Président de la Chambre, Nabih Berri
Le Président de la Chambre, Nabih Berri
Moins d'une minute de lecture

Le mouvement Amal et le Hezbollah auraient refusé le ministère des Affaires Etrangères en échange de celui du ministère des Finances, indique la chaine de télévision LBCI.

Le poste de ministre des finances est au centre de la controverse, les 2 partis chiites exigeant le maintien d’un de leurs membres au sein de cette institution clé pour la mise en place des prochaines réformes économiques à mener alors que le délai accordé par la communauté internationale, pour la formation du prochain gouvernement contre l’aide économique face à la crise à laquelle fait face le Liban, s’est achevé.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.