Appel à manifester en faveur de la libération de Saad Hariri 

Une manifestation est prévue ce samedi 11 novembre à partir de 14 heures à la place des Martyrs, au Centre-Ville de Beyrouth pour réclamer le retour du Premier Ministre Saad Hariri d’Arabie Saoudite, annonce la chaîne de télévision LBCI.

Le communiqué diffusé par la chaîne de télévision indique que

« nous le peuple libre de ce pays réaffirmons que la dignité de Hariri, comme citoyen et premier ministre est la dignité de la Nation. Nous appelons au report des débats politique et à ce que nous soyons réunis dans l’unité à la place des Martyrs ce samedi ».

Cette crise intervient alors que le Premier Ministre Libanais Saad Hariri a démissionné le 4 novembre de son poste depuis l’Arabie Saoudite. Dans son discours, diffusé par la chaîne de télévision Al Arabiya, ce dernier avait dénoncé la mainmise, selon lui, de l’Iran sur le Pays des Cèdres et sur la région. Il a également accusé le Hezbollah de s’être imposé par les armes sur la scène politique libanaise. Ce discours est cependant vu au Liban comme ayant été dicté par les autorités saoudiennes.

Unanimité de la classe politique libanaise pour réclamer le retour du Premier Ministre

Cet appel intervient alors qu’il y a unanimité au sein de la classe politique libanaise pour réclamer le retour du Premier Ministre que beaucoup estiment retenu contre son gré en Arabie Saoudite et que la tension entre les 2 pays est à son comble.

Le Président de la République Michel Aoun a déclaré au chargé d’Affaire Saoudien au Liban que les circonstances de la démission du Premier Ministre Saad Hariri dans une allocution télévisuelle diffusée par la chaîne de télévision Al Arabiya depuis Riyad sont inacceptables. Il a également exigé le retour de Saad Hariri au Liban

Le dirigeant druze Walid Joumblatt, le Courant du Futur et le Ministre des Affaires Etrangères Gébran Bassil pourtant tous dans des camps politiques différents, ont ainsi demandé le retour du Premier Ministre Saad Hariri.

Les Saoudiens « en état de guerre » avec le Liban

Le 7 novembre 2017, le Ministre saoudien en charge des relations avec les Pays du Golfe, Thamer al-Sabhan, a également mis en garde le Hezbollah et l’Iran. Le Ministre a estimé que l’Arabie Saoudite traitera désormais le Liban comme un état avec lequel le Royaume est en guerre en raison de l’influence du Hezbollah sur les décisions prises par le gouvernement libanais.

« Les Libanais doivent choisir entre la Paix et la soumission au Hezbollah », a-t-il poursuivi, estimant que la démission de Saad Hariri l’honore. « Le Liban est tenu en otage par le Hezbollah et l’Iran et les Libanais ont la capacité à mettre fin aux violations du Hezbollah », a conclu le diplomate.

Alors que le Royaume Saoudien a demandé à ses ressortissants de quitter le Pays des Cèdres et que le Koweït et les Emirats Arabes Unis lui ont emboité le pas.

The following two tabs change content below.
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.