Bagarre dans un établissement financier de la Békaa

Moins d'une minute de lecture

Une altercation entre manifestants, clients et personnels dans la succursale de la Banque de Beyrouth et des Pays Arabes a eu lieu à Chtaura dans la Békaa.

Pour rappel, l’association des banques du Liban (ABL) a décidé de l’instauration d’un contrôle des capitaux, consistant à une limitation des retraits à 1 000 USD/semaine maximum et à une interdiction de transferts de fonds à l’étranger.

La crise du dollar avait débuté dès le début de l’été, bien avant les manifestations qui ont éclaté dans la nuit du 17 au 18 octobre, notamment avec l’appel à la grève générale de nombreux secteurs dont les stations essence, ou encore les minotiers.

Près de 40% des entreprises libanaises sont actuellement menacées de faillite, estime le syndicat des industriels du Liban, alors que le taux de chômage est estimé comme allant de 30% à 40% de la population active. Quant au taux de change, il y a désormais 2 parités au Liban, une parité officielle de 1511 LL/USD et une parité officieuse qui va jusqu’à 2 300 LL/USD.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.