Le 15 octobre 2015, le World Monuments Fund (Fond Mondial pour les Monuments) a officiellement annoncé les 50 sites rejoignant le World Monuments Watch (Surveillance des Monuments Mondiaux) lors de leur conférence de presse à New-York. Suite à sa nomination par Save Beirut Heritage, le Palais Heneine, à Zukak el-Blat, Beyrouth (Liban) a été choisi pour rejoindre cette liste, recevant ainsi une reconnaissance internationale – tant pour ses attributs historiques exceptionnels que pour son regrettable état en détérioration.

World Monuments Fund est une organisation privée à but non-lucratif fondée en 1965 par des individus inquiets de l’accélération de la destruction d’importants trésors artistiques à travers le monde. En 1996, le World Monuments Watch fut lancé, s’agissant d’un programme mondial dont la mission est d’identifier des sites culturels en péri et d’offrir une assistance technique et financière directe en vue de leur préservation.

Voir également

Le Palais Heneine sur le site WMF.ORG.

Save Beirut Heritage, une ONG du patrimoine menée par de jeunes activistes, a préparé un dossier de nomination exhaustif pour le Palais Heneine. Plusieurs architectes, historiens et urbanistes ont contribué à la compilation du dossier en partageant leur savoir et leur expertise. Cette initiative fut appuyée par le S.E Raymond Araygi, Ministre de la Culture et par le Arab Center for Architecture (Centre Arabe pour l’Architecture). La visite des lieux entreprise par une représentante du WMF, ainsi que les discussions entre les membres du jury qui s’ensuivirent, aboutirent à la sélection du Palais Heneine pour la 2016 Watch.

Bâti dans les années 1860, Heneine est aujourd’hui l’un des exemples les plus remarquables d’architecture de palais de la période Ottomane, subsistant encore aujourd’hui. Ses nombreuses pièces et grands halls de réception, vestibules, couloirs, escaliers et galeries à arcades, témoignent d’un style et d’une décoration incroyablement somptueuse et complexe. En tant que tel et jusqu’à la guerre civile, il fut un lieu de rencontre où se réunissait l’élite intellectuelle, artistique et politique de Beyrouth. Le Palais fut plus tard abandonné puis squatté et a récemment subi de sérieux dommages, mettant en danger son intégrité structurelle.

L’inscription au 2016 Watch ouvre des perspectives à la campagne de défense du patrimoine au Liban car elle apporte un sérieux appui pour la promotion du Palais Heneine localement et internationalement. Usant de ce soutien exceptionnel, Save Beirut Heritage se prépare à travailler pour la protection effective du site. En collaboration avec un panel d’experts, une proposition pour la rénovation du palais sera présentée, et la possibilité de son développement par le biais d’un programme civique sera évoquée avec tous les acteurs privés et publics. Avec l’aide du World Monuments Fund, nous espérons réunir autour d’un tel projet l’engagement de tous les partis – la communauté locale, l’Etat et représentants municipaux, ainsi que les propriétaires du palais. De cette manière, Save Beirut Heritage cherche non seulement à sauver le Palais Heneine d’un déclin irréversible mais aussi d’en faire un exemple de développement vertueux et participatif de notre patrimoine commun.

Save Beirut Heritage souhaite remercier chaleureusement le ministre de la culture, S.E. Raymond Araygi, pour sa coopération et son soutien actif à notre initiative, Dr. George Arbid directeur du Arab Center for Architecture, Mr. Charbel Moarbes, co-propriétaire du Palais Heneine, ainsi que tous ceux qui ont contribué à notre travail.

Communiqué publié par Save Beirut Heritage 
Nadine Ghaith, Présidente de Save Beirut Heritage
Antoine Atallah, Coordinateur de la candidature