Moins d'une minute de lecture

Alors qu’un nouveau corps en état de décomposition a été découvert au large des côtes libanaises, ajoutant une nouvelle victime aux corps déjà repêchés, le Président de la République, le Général Michel Aoun, a présidé une réunion du haut conseil de la défense concernant le dossier des boat-peoples à destination de Chypre.

Le chef de l’état a appelé les agences sécuritaires à fermer les points de passages illégaux notamment ceux qui permettent le transfert de personnes vers les zones côtières.

La question doit être abordée aux niveaux sociaux et humanitaires pour connaître les raisons qui poussent les gens à quitter le Liban de manière illégale, provoquant des accidents douloureux et des tragédies familiales“, a estimé le président de la république, qui avait pourtant évoqué le caractère grave de la crise économique, il y a quelques jours déjà devant la presse libanaise.

Etaient présents, le premier ministre sortant, Hassan Diab, les ministres sortants de la défense Zeina Akar et de l’intérieur Mohammed Fahmi et des différents responsables des agences sécuritaires libanaises.

Pour rappel, le Liban compte 1.5 millions de réfugiés syriens qui sont, eux-aussi, durement affectés par la crise économique que traverse actuellement le Liban.

55% de la population libanaise vivrait ainsi sous le seuil de pauvreté, indiquaient certaines sources ministériels, il y a quelques mois.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.