Moins d'une minute de lecture

La deuxième vague de retour des libanais bloqués à l’étranger en raison de l’épidémie de coronavirus s’est achevée ce vendredi, avec l’arrivée de 6 vols de la Middle East Airlines, (MEA), du Koweit, de Dubai, de Minsk, de Moscou, du Cameroun et de Londres.

L’ambassade du Liban en France a, par ailleurs, publié un communiqué sur les réseaux sociaux, indiquant que 812 personnes dont 4 diplomates étrangers ont pu bénéficier de ces vols en provenance de Paris, dont 614 de la France même et 198 personnes qui avaient été préalablement acheminés vers la France.

À ces derniers, s’ajoutent 614 personnes

Parmi eux, une majorité d’étudiants (56%), de touristes bloqués à l’étranger (24%) ou encore de personnes âges ou malades.

L’Ambassade du Liban rappelle que les personnes désirant se rendre au Liban lors de la troisième phase devront s’adresser directement à la compagnie nationale et qu’un test PCR effectué 72 heures avant le voyage sera exigé.

Pour rappel, plus de 20 000 ressortissants libanais avaient fait part de leur intention auprès du Ministère des affaires étrangères à vouloir rentrer au Liban après la fermeture de l’aéroport international de Beyrouth, dans la nuit du 17 au 18 mars dernier. Le gouvernement libanais avait alors adopté une série de mesures visant à limiter la propagation du virus au Liban, le 15 mars, en instaurant un état de mobilisation générale. Depuis le 27 avril, le plan de déconfinement du gouvernement Diab est entrée en vigueur. Composé de 5 phases différence, le plan prévoit la réouverture de l’aéroport le 8 juin prochain.

Cependant, les ressortissants libanais présents en Europe et dans d’autres pays pourraient être confrontés à un autre écueil, celui lié à la fermeture de l’espace Schengen jusqu’en septembre prochain.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.