La crise entre le CPL et le mouvement Amal se poursuit avec cependant une bonne nouvelle relative, le Président de la Chambre ayant démenti tout retrait de ses ministres du gouvernement. Il a cependant précisé que certains obstacles pourrait surgir en raison de la crise politique actuelle.

Ces propos interviennent alors que le Président de la République a déclaré que le lieu de règlement des crises politiques se fait en recourant à la Constitution et non à la rue.

Selon certaines sources proches de Nabih Berry, le gouvernement poursuivra son travail. Le Ministre de l’agriculture, Ghazi Zeaiter a ainsi indiqué que le Président de la Chambre souhaite maintenir la stabilité actuelle avec un travail commun entre communautés chrétiennes et musulmanes, allusion au décret d’avancement d’officiers de l’Armée Libanaise à l’origine de la crise.

Pour rappel, la crise politique entre le Président de la République et le Président de la Chambre a pour origine, la signature d’un décret d’avancement de 200 officiers de l’Armée Libanaise – essentiellement chrétiens – qui avaient vu leurs carrières interrompus durant 2 ans en 1990 à la suite de la défaite de l’Armée Libanaises sous commandement du Général Michel Aoun, à l’époque Commandant face aux pro-syriens.
Le décret signé par le Chef de l’Etat, le Premier Ministre Saad Hariri et le Ministre de la Défense, Yaacoub Sarraf a amené Nabih Berry à accuser le Président de la République de violer les accords de Taëf et la constitution libanaise stipulant un équilibre entre les différentes communautés religieuses.

La crise s’est aggravée ce lundi, avec la publication d’une vidéo tournée à l’insu du Ministre des Affaires Etrangères Gébran Bassil qui estimait que le Président de la Chambre est un voyou.

En réponse à cette vidéo, des sympathisants du mouvement Amal ont provoqué de nombreux incidents notamment à Beyrouth. Des coups de feu ont été entendus à Sin el Fil alors qu’ils manifestaient à proximité du centre Mirna Chalouhi ou se trouve le siège du CPL ce lundi soir.  Cs derniers avaient également bloqué la route menant de Mar Elias à la corniche Béchara Khoury, toujours à Beyrouth. Par ailleurs, le siège du CPL à Mar Elias a été incendié.

Le Ministre de l’agriculture a indiqué que les manifestants ont réagi sans que le mouvement Amal, ni le Président de la Chambre en appelle à eux. Il a également estimé que cette réaction a été « légère ».

Nabih Berry s’excuse pour les troubles à l’ordre public

Le Président de la République se serait excusé pour les troubles à l’ordre public, a annoncé le député du mouvement Amal Ali Bazzi. Il a également confirmé que les partisans du mouvement chiite manifestaient sans aucun ordre du parti. il s’agissait d’une réaction impulsive.

Ali Bazzi a également souligné que Nabih Berry n’a aucun intérêt à la démission du cabinet gouvernemental actuel.

COMMENTER

Please enter your comment!
Entrer votre nom ici