Les tensions entre le Liban et Israël se sont retendues suite aux déclarations du Ministre israélien de la défense, Avigdor Lieberman, qui menaçait les entreprises participantes à l’appel d’offre d’exploration pétrolifère et gazier du bloc 9. Le responsable israélien aurait même déclaré que l’état hébreu possède le bloc 9.

Le conseil des ministres présidé par la Président de la République, le Général Michel Aoun, avait adopté le 15 décembre dernier, les licences accordant à un consortium composé par Total, ENI et Novatek , le droit de forage pétrolier et gazier des blocs maritimes 4 et 9.

L’exploitation de ces blocs par le consortium devrait commencer d’ici 2019, selon les termes du contrat ce dont doutent les experts qui estiment que l’exploitation commerciale ne devrait débuter que dans 5 à 6 ans.

Le bloc 9 se situe le long de la ligne de démarcation maritime avec Israël . Ce dernier pose un problème, l’état hébreu en revendiquant une partie longeant ses territoires maritimes. Au total, la zone disputée entre les 2 pays est estimée à plus de 800 kilomètres carrés. Le Liban avait cependant proposé la démarcation de ces zones en conformité des solutions de l’ONU. Cette démarche a été refusée par l’Etat Hébreu. Cette proposition, pour l’heure, ne n’est cependant pas d’actualité, les autorités israéliennes refusant tout médiateur entre les 2 pays, a indiqué l’ONU.

Le Hezbollah met en garde Israël

Le Hezbollah a mis en garde Israël contre toute tentative de s’emparer des zones maritimes libanaises.

« Nous réitérons notre position ferme et nous confronterons toute agression contre nos droits au pétrole et au gaz, et par conséquent nous défendrons les biens libanais », a indiqué le mouvement de la résistance libanaise.

Le Hezbollah indique que les propos du ministre israélien confirme les tentatives de la part de Tel Aviv de s’emparer des richesses libanaises.

Hezbollah said Lieberman’s comments were indicative of Israel’s continued ambitions to seize Lebanon’s wealth.

Le Liban officiel dénonce également

Le Président de la République, le Général Michel Aoun, a qualifié les propos du Ministre israélien de menace directe au Liban et à sa souveraineté sur ses zones économiques spéciales.

Le Président de la Chambre, Nabih Berry, a également qualifié les propos du chef de la diplomatie israélienne de dangereux, notant par ailleurs que le Premier Ministre israélien se rendra prochainement en Russie.  » Cela réclame de la part de tous les libanais d’être vigilants et enclins à l’unite ».

Le Premier Ministre, Saad Hariri, a noté que les propos de Lieberman ne font que refléter les menaces israéliennes depuis quelques jours. Les propos de ce dernier revendiquant la propriété du bloc 9 démontre les projets expansionnistes israéliens menaçant la sécurité régionale.
Le Premier Ministre a également indiqué que le Gouvernement sera vigilant dans ce dossier.

COMMENTER

Please enter your comment!
Entrer votre nom ici