La chambre de commerce de la Békaa a annoncé la célébration d’un mariage collectif, une tradition qui a débuté en 1999. Les couples ont pu se marier, cela conformément aux directives des autorités libanaises prises pour éviter l’extension de l’épidémie du coronavirus COVID19 sur le sol libanais

Ainsi, les couples ont dû porter des masques et respecter les mesures de distanciation. La célébration elle-même a été annulée en raison de l’interdiction faite aux rassemblements publics. En lieu et place, les nouveaux mariés ont reçu une somme non communiquée.

À noter sur la photo officielle que la plupart des jeunes mariées ne portent pas de masque contrairement à la majorité de leurs désormais maris…

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.