Un mouvement de grève général en raison de la détérioration des conditions sociales et économiques a été lancé par les syndicats locaux. Cette grève devrait se tenir ce jeudi 17 juin.

Certains organismes syndicaux dont celui des banques ont déjà annoncé rejoindre ce mouvement et exigent une accélération du processus de formation du prochain cabinet en vue de mettre en place les réformes nécessaires au déblocage de l’aide de la communauté internationale.

Cette information intervient également alors que la livre libanaise se trouve à son plus bas niveau historique au marché noir avec un taux de parité de 15 500 LL/USD, en ayant perdu plus de 90% de sa valeur par rapport à la parité officielle de 1507 LL/USD. Plus de 65% de la population vivrait désormais sous le seuil de pauvreté, soi avec moins de 6 dollars par jour. Un rapport publié par la Banque Mondiale estime ainsi que la crise économique et financière actuelle que traverse le Liban pourrait être l’une des pires crises depuis le milieu du XIXème siècle.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն