Crise: Israël se propose d’aider le Liban

581

Le ministre israélien de La Défense Benny Gantz a offert au Liban une aide humanitaire en raison de la dégradation des conditions sociales et économiques. Cette proposition aurait été communiquée aux autorités libanaises via la FINUL.

Il avait ainsi été touché par les images de personnes affamées dans les rues libanaises au cours d’une cérémonie qui s’est tenue à la mémoire des combattants de l’Armée du Sud Liban (ASL), milice pro-israélienne qui a été dissoute dans la précipitation lors du retrait israélien de 2000.

Benny Gantz s’est également déclaré prêt à l’action pour influencer d’autres pays à aider le Liban à prospérer et à sortir de la crise. Il a également dénoncé l’extension de l’influence iranienne au Liban via le Hezbollah à la faveur de cette crise économique.

Il ne s’agit pas de la première fois que les autorités israéliennes se proposent d’aider le Liban alors que les 2 pays sont en guerre depuis 1948 et Beyrouth accuse Tel Aviv d’occuper un certain nombre de ses territoires et de revendiquer une partie de sa zone maritime exclusive où pourraient se trouver d’importantes réserves pétrolières et gazières.

Les 2 pays ont pourtant entamé des négociations l’année dernière sous l’égide des Etats-Unis et de l’ONU en vue de délimiter les zones maritimes exclusives. Cependant, celles-ci seraient pour l’heure suspendues après que Beyrouth ait élargi ses revendications en représailles à celles d’Israël.

Le 5 août 2020, les autorités israéliennes avaient ainsi proposé leur aide suite à l’explosion du port de Beyrouth le jour précédent, une aide qui n’a pas eu de réponse de leurs homologues libanais, alors que quelques heures à peine avant l’explosion, le premier ministre israélien menaçait le pays des cèdres de représailles à l’encontre des infrastructures du Liban. La mairie de Tel Aviv s’était également parée du drapeau libanais en solidarité avec les victimes de ce drame le lendemain.

Les autorités israéliennes pourraient ainsi craindre que l’effondrement du Liban puisse entrainer une profonde instabilité au niveau de la ligne bleue, ligne de démarcation entre les 2 pays où sont présents, outre le Hezbollah, des groupuscules palestiniens qui ont déjà par le passé tenté de provoquer un regain de violence.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.