Moins d'une minute de lecture

La caisse centrale des statistiques a estimé à 6.7% la récession économique en 2019. Cette baisse aurait même atteint 15% lors du dernier semestre de l’année dernière par rapport à la période correspondante de 2018. Pour l’heure, certains rapports estiment que la récession économique pourrait atteindre 24% en 2020.

La contraction de l’économie libanaise n’avait atteint que 1.9% en 2018.

Pour l’année 2019, elle s’est contractée de 3% au premier semestre, puis de 7% au deuxième semestre, de 2% au troisième semestre et de 15% au dernier semestre par rapport aux périodes correspondantes de 2018.

Par ailleurs, le PIB nominal serait estimé de 53.6 milliards de dollars contre 55 milliards de dollars en 2018.

Au niveau des différents secteurs d’activité:

  • l’immobilier représente 17.3% du PIB
  • Le commerce et le transport 16.1%
  • le secteur public dont l’éducation et la santé publiques 14.7%
  • Les services, l’éducation privée et le secteur sanitaire privé 13.6%
  • les industries, 10.8%
  • les services financiers 9.6%
  • les services aux entreprises 6.7%
  • L’agriculture, la pêche, les hotels et restauration 3.2% chacun,
  • la construction 2.7%
  • L’information et la télécommunication 2.1%

À noter que les secteurs de l’immobilier et des services financiers ont connu une croissance de 5% l’année dernière.

Le secteur en terme nominal le plus impacté par la crise a été celui de la construction, avec une baisse de 33.7%, tout comme ceux de l’information et des télécoms (-7.7%), de l’agriculture (-7.4%) ou des services aux entreprises (-7.3%)

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.