Des manifestants ont réussi à pénétrer dans l’enceinte de la centrale de production d’électricité d’Al Zahrani au Sud du Liban, réclamant une hausse du nombre d’heures de rationnement.

Cette information intervient alors que le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé aurait admis que son établissement n’est pas capable de poursuivre le programme de subvention à l’achat des carburants dont celui à destination des centrales aujourd’hui, entrainant une hausse de facto des prix des carburants qui pourraient atteindre 15 à 20 dollar par bidon de 20 litres sur la base de la parité du marché noir.

Pour l’heure, on ignore comment le programme d’achat de fioul à destination des centrales de l’Electricité du Liban pourrait se poursuivre et sous quelle forme. Des sources indiquent qu’une des solutions qui pourrait être envisagée serait de permettre à l’EDL de disposer d’une relative liberté en terme de tarification pour au moins aligner ses tarifs sur ses coûts de production. Cette solution pourrait ainsi permettre à l’EDL de disposer d’une production d’électricité équivalente à sa capacité.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն